Photo & Reportages

Choisir un angle,
Documenter le réel

La photographie est un sport de combat, un plaisir solitaire… C’est bien souvent dans l’errance planifiée, l’oubli de l’environnement « bruyant », dans la libération de la pensée compulsive que vient le regard qui permet de voir et parfois de saisir. Le reportage est un regard porté à l’autre bout du monde ou en bas de chez soi …


Terra Murata

Sombre patrimoine Pénitencier de Procida

L’île de Procida, au large de Naples, apparaît comme une forteresse imprenable; Protégée d’un côté par des falaises plongeant à pic dans la mer, de l’autre par des murs fortifiés. On la nomme Terra Murata «terre entourée de murs».
Compte-tenu de sa situation géographique, l’ancien palais dominant l’île construit au XVI° siècle a mué assez «naturellement» en pénitentier en 1830.

Il confinait principalement des prisonniers condamnés pour crime de sang comme Franck Mannino lieutenant de la bande de Salvatore Giuliano, groupe sanglant du Mouvement pour l’Indépendance de la Sicile.
Cet homme a été condamné à 302 années de prison en 1952 mais en est sorti en 1978 suite à une demande de grâce de l’administration péntentiaire…Il s’était donné à Dieu.

Ce lieu de privation de liberté proposait des ateliers de travail: l’agriculture qui nourrissait l’île mais aussi la fabrication de vêtements ou de chaussures…
Ce palais devenu pénitencier a été racheté en 2013 par la ville; il sera transformé en complexe touristique…

Il a fermé ses portes en 1988, il y a donc près de 30 ans.

Entrer ici n’est pas anodin, y faire des photographies non plus … Faut-il faire trace de ce « patrimoine sombre » au delà du geste architectural, faut-il priver de mémoire ces « sans voix »; la privation de liberté doit-elle rimer avec exclusion de l’histoire ?
Faut-il conserver ou détruire les institutions de contrainte ? Peut-on effacer l’empreinte de la mémoire de tant de femmes et d’hommes ?

Cuba – Ceux qui gagnent sont ceux qui luttent et résistent

Nous sommes dans une région du monde qui a connu son heure de gloire dans les années 30 à 50; un lieu de fête sans modération rythmé par la salsa. Nous sommes aussi dans l’un des derniers bastions communistes. après la chute de l’Union Soviétique et du manque de roubles, le pays a du retourner vers le tourisme. Il reste de cet univers soviétique MZ, Kopeïka et ambassade à l’architecture lourde plantée dans le ciel.

Le magnifique étendard à l’étoile solitaire, symbole de la liberté chèrement acquise, rouge ardent, drape les murs des salles de boxe.

Autrement Salins

Après  mon 100% Salins  (100 portraits d’habitants de Salins les Bains exposés plusieurs mois face au Casino), Je vous propose ici une mini série de portraits de Salinois, commerçants ou associatifs qui s’investissent comme d’autres pour faire vivre cette belle cité thermale, en Franche-Comté, au coeur du Jura. Ces portraits ont été réalisés en studio à Salins où chacun a amené un objet qui évoque sa spécialité.

AU SUD DES NUAGES

Aux portes du Tibet

Nous sommes « au sud des nuages », dans la province du Yunnan décrite avec émerveillement dans les récits de voyage de Marco polo. Ce refuge hors du temps subjectif et immatériel d’une très grande diversité ethnique et culturelle nous offre ses terres rouges fertiles, ses plateaux arides du Tibet, ses rizières en terrasses, ses magnifiques thés puerth.

C’est depuis le milieu du XIXe siècle que des missionnaires d’un courage hors normes ont été victimes des Lamaseries et du parti communiste ; l’église de Tsékou a été détruite pour être reconstruite dans le village de Cizhong, dans le corne nord-ouest du Yunnan à 2000m d’altitude entre 1907 et 1911. Alexandra David Néel y a séjourné en 1923.
Ces quelques photographies ont été réalisées pendant les fêtes de Noël à Cizhong.

Caractères de vignes

«Avant de remonter de la cave, nous restions là quelques minutes, immobile, silencieux, dans la pénombre trouée d’un rai de lumière dispensée par un soupirail, pour écouter le message du vin nouveau, discrète mélancolie du mystère.
C’était un moment de bonheur.»

Haut de page